Toi là, oui toi là? Es-tu égaré? Si tu venais au pays des merveilles avec moi, tu pourrais peut-être te rendre utile. Surtout garde courage car il t'en faudra. Forum rpg inspiré des romans de lewis Caroll. yuri/yaoi ect autorisé.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Institut St-Luc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chris Whirr
Admin


Messages : 5

MessageSujet: Institut St-Luc   Ven 26 Mar - 3:26

Spoiler:
 
Depuis plus d’un siècle, les Instituts Saint-Luc organisent, à Bruxelles, un enseignement artistique. De cette longue expérience, où le respect de la tradition a toujours été confronté à la nécessité d’anticiper et d’accompagner le débat moderne sur la conception et la pratique de l’Art, résulte une structure d’enseignement complexe et originale : six instituts avec des objectifs et des publics différents, coordonnés par un même conseil d’administration.

L'institut St-luc en impose au premier regard, grâce à son architecture charismatique. Emmuré par de vieilles pierres, l'édifice privilège son coté, autrefois, catholique et son imposante porte de bois sombre nous rappel celles des cathédrales. Stricte aux premiers abords, cette institut renferme une cours principale ornée de verdure où les élèves ont tendance à se laisser, un peu trop, aller. Ses couloirs sont larges et droit, sans aucun carrefour. Construit expressément dans une forme rectangulaire, il se veut qu'aucune classe et corridor s'entre-mêle. Ses escaliers, eux aussi fait de bois, nous promènent 3 étages plus haut si cela est nécessaire.

_________________
Par là ? Par ici?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefan Headgear
Admin


Messages : 50

MessageSujet: Re: Institut St-Luc   Ven 26 Mar - 3:51

Il marchait paisiblement le long de la grande avenue, son regard surplombant la ville aux alentours, presque en pleine campagne. C'était beaucoup plus agréable que cette ville qu'il avait visité il y 4 mois, comment était-ce déjà? Nouillyork? Nueyork? Quelque chose comme ça. Il n'existait pas de ville aussi pollulé là où il venait. Enfin, peut-être dans la Terre Noire, mais elle ne serait pas pollulée de la même façon. Son regard se posa rapidement sur le bâtiment vers lequel il avançait. Avec un peu de chance, il ne se serait pas trompé cette fois. Qu'elle plaie que l'efficacité de ses pouvoirs soit amoindris dans ce monde.
*Espèrons que je passerais inaperçu.*
Songea-t-il. Il faisait des efforts vestimentaires depuis peu, et tentait de s'habiller d'une façon plutôt élégante et neutre, avec ce que l'on vendait dans ce pays et pas les vêtements de sa confection. Il passa une main dans sa crinière écarlate qui, elle n'allait sûrement pas passer inaperçu. Il soupira.
*Même pas un chapeau convenable, ha, monde dénué de couleur qui asspire à rester tête nue!*
Il approcha de l'école et chercha l'entrée. Il suivit le flots de gens, qu'on appelait ici, étudiants d'après ses informations et rentra, l'air de rien dans le bâtiment.
*Hum, pas de sac, pas d'instrument comme la majorité semble posséder, ça risque de sembler louche.*
Il trouva un coin isolé au détour d'un couloir et matérialisa son chapeau fétiche entre ses mains. Il suffisait de demander un instrument. Il savait jouer de divers instruments, assez pour distraitre la reine quand elle le voulait. Il avait eu le temps d'apprendre.
*Allons-y pour... Une flûte traversière, j'aime son exquise et mélodieuse sonorité!*
Aussitôt demandé, aussitôt obtenu. Il sortit du couvre chef, un étui rectangulaire contenant l'instrument de son désir. Le Chapelier, car c'était lui, fit disparaître sa création et prit l'étui à la main. La recherche allait pouvoir reprendre. Son sixième sens en éveil, il s'aventura dans la cour. Il avait l'air d'un ovni fraîchement débarqué dans sa gestuel. Mais il ne pouvait s'en empêcher. Toutes ces choses qui n'existaient pas dans son monde bourdonnaient autour de lui. Chaque rencontre était une découverte, et ce, même depuis le temps qu'il "le" cherchait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-way-to-dream.forumzarbi.com
Chris Whirr
Admin


Messages : 5

MessageSujet: Re: Institut St-Luc   Ven 26 Mar - 4:41

Peu de temps après son temps de midi, Chris revenait d'un pas las vers l'institut St-Luc. Il avait pour habitude d'aller manger à l'extérieur. Puisque cela était autorisé autant en profiter. Cela lui permet essentiellement de se gorger d'air frais et de s'éloigner, le temps d'une heure, de ses "camarades" de classe... Tous aussi moqueur les uns que les autres, incapables d'accepter quoique ce soit d'autres que leur propre concept de la réalité, hypocrite avec les autres mais aussi envers eux-mêmes, Chris les détestaient tous autant qu'ils étaient et pourtant... il s'efforçaient tant bien que mal d'afficher ce sourire qui faisait de lui un "être sociable".
-? "Heyy mais attend moi !"
Au loin, au bout du couloir, au milieu de cette masse d'étudiant, une petite fille, d'apparence, secouait vivement son bras droit en l'air. Chris se retourna faussement surprit et changea d'expression d'une demie-seconde à l'autre. Un sourire modestement contenu s'afficha sur son visage tandis qu'il laissa ses doigts se balader dans la coiffure grotesque de la jeune étudiante. Au moins, il y avait une personne avec qui il pouvait être sincère.
"Toujours à la traine, Coco... Et puis, pourquoi t'es si pressé ? On a encore une heure de fourche."
La jeune fille, prénommé Coralie, croisa les bras et fit mine de bouder un court instant. En relevant les yeux sur Chris, elle ne put s'empêcher de dévier son regard vite fait vers l'extérieur...
Co : "T'as de la chance que c'est toi hmm... Parce que je n'aime vraiment pas ce surnom ! Et puis, je voulais pas rester seul alors bon... Comme je t'ai vu..."
Ils continuèrent alors de parler de tout et de rien tout en se dirigeant vers la cours principale. Au milieu de cette étendue d'herbe, trônaient plusieurs arbres. Les deux jeunes étudiants avaient leur favoris et avaient pour habitude de s'installer sous celui-ci pendant qu'ils gribouillaient quelques scénaris ou dessins. C'est à alors qu'en s'installant, Coralie fit remarquer un étrange personnage à Chris, ce dernier se trouvait dans le couloir de l'aile opposé
Co : "Si c'est un étudiant, c'est un nouveau. Je ne retiens pas toutes les têtes que je croise mais lui..."
Chris fit mine de s'y intéresser en laissant s'échapper un "mouai" avant de replonger dans ses lignes.
"Tu peux directement me dire que tu le trouves craquant"

_________________
Par là ? Par ici?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stefan Headgear
Admin


Messages : 50

MessageSujet: Re: Institut St-Luc   Ven 26 Mar - 5:56

Le Chapelier érrait joyeusement et naïvement dans ce havre de création et de jeunesse post pubèrienne! Le roux s'aventura vers le milieux de la cour avec une démarche si curieuse qu'on aurait dit qu'il écoutait du jazz, minaudant avec ses mains. Son regard fut captivé quelques instants par un jeune homme qui s'énnervait contre une petite boite blanche sonore et lumineuse.

"Merde, elle a racrocher c'te conne!"Ennervé, il se tourna en agitant son objet et vit que le Chapelier l'observait. Celui-ci détourna alors immédiatement les yeux en sifflotant et essaya de s'éloigner. Malheuresement il avait été repéré par ce "crieur dessus" qui s'empressa de le suivre et de l'accoster d'une manière disons-le, peu courtoise.

"Ouais qu'est-ce t'a, un problème?"
"Oh non n'aie crainte jeune homme, j'étais simplement perdu dans mes pensées!" Admit le Gardien. Ne pouvant décemmentl pas lui dire la vérité! L'étudiant grinça.
"Tu m'as appelé comment là? Tu t'es cru où?"
*Excellente question.*Songea amèrement le Chapelier. Il vit avec horreur que l'échaud fourrée avait rappatrier de la populasse. La seul chose qui le consolait était les gloussements et compliments à voix basses de jeunettes à son sujet.
*Pour la discretion...*

"Hum, écoute, je suis sincèrement désolé de t'avoir importuné. Je ne veux pas d'histoire. Mais je suis pressé. J'ai une personne importante à trouver."Là-dessus, il tenta calmement de s'esquiver, et pensa à moderniser son langage pour la suite. Cependant, un imprévu arriva, l'étudiant décidémment tenace l'apostropha en lui attrapant le poignet.

"Hey oh, tu t'casses pas comme ça, t'es qu'un..."

Le Chapelier n'écouta la suite que d'une oreille car ce simple geste de la part du jeune homme venait de briser quelque chose d'effroyable en lui. Un contact, avec un humain si odieux et dégoûtant.... Le Chapelier Fou releva ses yeux émeraudes vers l'autre, brillants d'un éclat vif. Malgé son poignet fermement étreint, il parvint à faire bouger sa main et cingla le bras de l'étudiant, imitant son geste. Seulement, leur poigne n'avait pas du tout la même force. Le jeune grimaça de douleur, finissant par le lâcher. Les étudiants autour, ne purent retenir leur surprise, et même leur effroi.

Le Chapelier observa sa proie avec un sourire carnassier, mais son esprit devint rapidement alerte, signe que ses traits de Gardien allaient être révélés. Ce n'était pas à cause de son irritation, ça il en était certain.
*Un breaker, dans le monde des humains, bon sang!* Il relâcha vivement l'étudiant et plaqua une main sur sa joue juste à temps pour cacher la marque en forme de croix qui y apparaissait. Il s'en alla rapidement, sans regarder où il allait, plongé dans ses pensées.

*Et en plus il essaye de me révèler, non mais qu'elle impolitesse! Bon, il ne peut pas être loin, mais je ne peux quand même pas m'afficher au grand jour. En tout cas il se dissimule bien.*
Lorsqu'il leva la tête finallement, ce fut pour se rendre compte qu'il avait faillit percuter deux jeunes, assis en train de dessiner. Il s'arrêta net.

"Oh toute mes excuses, je suis déso..."Le Chapelier se tut en plein milieu de sa phrase, littéralement coupé par la vision qui s'offrait à lui. Un jeune garçon aux yeux félins, portant un grelot sur une chaine, gravée de l'étoile pleine représentant les Gardiens. Et non celle brisée, des Breakers. Il sentit qu'il allait dire ou faire une bêtise et que pour le moment, il fallait mieux se retirer. Agir sans plan était voué à l'échec. Il prit alors son sourire le plus charmeur et les salua. Conservant son flegme au mieux.

"Je vous laisse à votre ouvrage." Là-dessus, il s'éloigna rapidement. La pression ténébreuse qu'excerçait le breaker lui donnait la nausée. Il était terriblement vulnérable dans ce monde. Il chancela un peu et se reconcentra.
*Pourquoi n'est-il pas atteint? Seul un breaker peut immuniser quelqu'un contre un breaker. Un proche à lui? Bon sang, je pensais tellement que ma quête était vouée à l'échec que je ne m'y étais pas préparé suffisament!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://a-way-to-dream.forumzarbi.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Institut St-Luc   Aujourd'hui à 17:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Institut St-Luc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Institut national de Statistique et d'Informatique
» L'institut du monde arabe
» Blackout institut (Terminé)
» INSTITUT XAVIER ⊹ Informations et règlement
» Institut Médico Légal de PARIS - 01/04/2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A way to Dream :: Le monde des humains :: Europe :: Bruxelles (Belgique)-
Sauter vers: